AccueilListe des Actualités ► Articles

Aïon - En attendant la 4.0

Par , Le 10 mai 2013, à 16:08

Comme vous le savez sûrement déjà, les coréens ont eu le droit au tout dernier patch de Aïon par petits bouts, depuis décembre dernier. D'après GameForge, il ne devrait plus tarder à arriver chez nous, juste après l'Amérique du Nord pour qui le déploiement est prévu en juin prochain.

Dark Betrayal : Sombre Trahison, tel est le titre du repas fort copieux que compte nous servir Ncsoft. Alors, quoi de neuf dans le monde fantastique d'Atreïa ?

  • niveau max élevé à 65
  • de nouvelles classes jouables
  • 11 nouvelles instances
  • des compétences inédites

Parmi les nouvelles classes jouables, nous avons le Gunslinger (armes à feu et canons explosifs), le Songweaver (un mélomane qui allie capacités de soutien, compétences offensives et un gameplay qu'on nous promet « stratégique », ce qui est souvent le cas pour ce genre d'hybride). On ne ne sait pas grand chose sur la 3ème classe si ce n'est son nom, la « forteresse ambulante ». Ça sent le tank doté d'une grande mobilité, le genre à rendre fou ses adversaires en PvP...

En ce qui concerne les compétences inédites, la « charge » est l'une d'elle, ses dégâts sont proportionnels au temps que prendra le joueur pour cumuler sa puissance.

Bref, on aura de quoi s'occuper cet été !

En attendant, nous avons déjà la mise à jour 3.9 et sa nouvelle instance : « le Couloir de la Trahison ». Sans parler de la mise en place du serveur adapté aux débutantx, du système de donjons inter-serveurs et un inventaire agrandi

Alors si ce n'est déjà fait, lancez-vous dans Aïon, le MMORPG gratuit de GameForge ! 




Tu aimes le contenu publié par Gaston Raveur ? Partage-le sur tes réseaux sociaux !

X En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer des publicités ciblées, adaptées à vos centres d'intérêts, améliorer le fonctionnement du site et réaliser des statistiques de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.